Portrait d’entrepreneur #6 : Jean-Luc BUSUTTIL, Dirigeant de JLB Services


Bonjour à tous chers lecteurs, chères lectrices. Comment allez-vous en ce début de Printemps, encore bien trop pluvieux à mon goût ? ;)

Je m’efforce d’équilibrer les genres en ce qui concerne cette belle rubrique de portraits d’entrepreneurs.

Mais je ne tiens pas non plus à faire partie de ce mouvement généralisé qui fait la part belle à l’entrepreneuriat féminin. A mes yeux, l’entrepreneuriat n’a pas de sexe. Bien qu’il bénéficie depuis quelques temps d’un engouement renforcé auprès de la gente féminine, et plus souvent encore auprès des mères de famille, je dirais plutôt que l’entrepreneuriat suit le cours des évolutions de nos sociétés, voilà tout.

Aussi, je vous présente, pour ce sixième portrait, le troisième homme venant confirmer la parité de la rubrique :)

JLB_SERVICESJean-Luc BUSUTTIL, fondateur et dirigeant de l’entreprise JLB Services, dédiée au télésecrétariat et à la permanence téléphonique, dans les secteurs du médical et paramédical.

Jean-Luc est également l’un des premiers entrepreneurs rencontrés à m’avoir soutenu dans ma démarche de création d’entreprise.

C’est pourquoi je tenais à ce qu’il accepte cette interview, qui je le rappelle a pour objet de rendre hommage aux entrepreneurs.

Rencontre.

Présentations

JEAN_LUC_BUSUTTIL_JLB_SERVICES
Jean-Luc BUSUTTIL, fondateur et dirigeant de JLB Services

« Je suis certain que tout arrive à qui veut s’en donner la peine »

Bonjour Jean-Luc, pouvez-vous vous présenter?

Je m’appelle Jean-Luc BUSUTTIL, j’ai 55 ans. Je vis en région parisienne, à Ris Orangis.

Un signe particulier?

Je suis quelqu’un de volontaire, je suis certain que tout arrive à qui veut s’en donner la peine.

Un leitmotiv ?

Ne jamais baisser les bras.

Un trait de personnalité en particulier ?

Tenace. Avec de l’audace on peut tout entreprendre, on peut tout faire.

Quels sont vos centres d’intérêts, vos passions?

J’aime la lecture, en particulier la littérature historique. Je suis féru d’astronomie, d’astrophysique également.

Pouvez-vous partager avec nous vos objectifs personnels et professionnels ?

Je considère mes objectifs personnels et professionnels comme étant intimement liés. Je dirais que je vise une certaine réussite professionnelle, qui n’implique pas de lourdes contraintes, quelles qu’elles soient, pour ma famille.

Quelle est votre activité ? A qui s’adresse-t-elle ?

Mon activité concerne le télésecrétariat et la permanence téléphonique auprès des professionnels de santé, des secteurs médical et para-médical. J’interviens beaucoup sur le poste de gestion d’agenda.

Néanmoins, mes services s’adressent également et peuvent convenir aux particuliers.

S’agit-il d’une passion ? Quelle est votre vision de ce métier ?

Le métier que j’exerce n’est pas en soit une passion. Néanmoins, c’est le service que je rends, par l’accueil et l’orientation des patients qui est véritablement moteur.

J’ai exercé comme ambulancier pendant plusieurs années ; l’aide, le soutien, par dessus tout l’humain ont toujours été au coeur de mes ambitions professionnelles.

Quel est votre savoir-faire ?

Mon expérience du service hospitalier, ainsi que des situations d’urgence me permettent aujourd’hui de mettre tout en œuvre afin d’assurer une transmission claire des messages, entre les patients et leur médecin ou praticien. 

Vous y avez déjà en partie répondu, mais qu’elle est la motivation derrière ce projet entrepreneurial ?

Je ne souhaite qu’une chose, travailler suffisamment pour assumer ma famille. Et pourquoi pas passer le flambeau!

Profil d’entrepreneur

Quel entrepreneur êtes-vous ?

Je suis une tête brûlée! (rires) Plus sérieusement, l’entrepreneuriat s’est imposé à moi de manière naturelle et spontanée. Suite à différentes expériences professionnelles, parcours non sans détours ni péripéties, je me suis rendu à l’évidence, je devais franchir le pas.

Pour vivre une aventure d’entreprenariat, il ne faut jamais être seul. Il faut être entouré, faire vivre ses réseaux, être à l’écoute…

Le plus gros risque que j’ai pris c’est d’avoir démarré mon activité sans trésorerie. Cette précipitation a entraîné quelques déboires, dont j’ai su me relever.

La meilleur décision est de m’être entouré de personnes compétentes.

La pire et c’est une erreur, c’est d’être resté trop longtemps tout seul. J’ai perdu un temps précieux. Cependant, étant tenace et ouvert à tout, j’ai pu me relever une fois encore.

Ma plus grande faiblesse cependant, c’est ce qui, pourtant, fait le coeur de mon activité : mon sens du service. J’ai du mal à dire non aux personnes qui me sollicitent. Certaines personnes abusent de la bonté d’autrui. J’y travaille bien entendu, car cela m’a valu de lourdes déceptions! Néanmoins, j’en ai tiré ma devise : « Nous naissons, nous vivons, nous mourrons au milieu du merveilleux, ça redonne du courage à la vie quand on a perdu la motivation ».

Qu’est-ce qu’être entrepreneur d’après vous ?

On dit souvent « Je suis mon propre patron ». J’ajouterais qu’on est aussi son propre employé!

Quand on est patron et que l’on emploie des salariés, on aime que ses collaborateurs s’investissent. Je n’en suis pas encore là, mais j’applique déjà ces principes : c’est pourquoi je mets de la rigueur dans mon ouvrage, afin de garantir la satisfaction de mes clients. C’est à mes yeux ce qui représente le professionnalisme et le respect et qui sont les valeurs sur lesquelles repose JLB Services.

Quel(s) chemin(s) vous-a(ont) mené à l’entrepreneuriat ?

Ambulancier pendant près d’une quinzaine d’années, dont six au service des urgences, j’ai été contraint de cesser cette activité, par obligation médicale.

De nature à ne pas rester sans rien faire, j’ai voulu créer mon entreprise. Mon activité actuelle s’est imposée d’elle-même, pour les raisons que j’expliquais plus haut.

J’ai donc suivi une formation de secrétaire-comptable afin de me professionnaliser. Ainsi je garantis un savoir-faire concret à mes clients, reposant sur une solide expérience du secteur médical et du service à la personne.

J’applique une stricte déontologie à mon travail. L’honnêteté et le respect sont de mise.

Quelle est votre vision de la réussite / du succès ?

Selon moi, la réussite passe par l’honnêteté des relations que l’on entretient avec sa clientèle.

En tant qu’homme, pas seulement en tant qu’entrepreneur, que souhaiteriez-vous dire aux femmes et aux hommes qui liront cette interview ?

L’entrepreneuriat est plus qu’un métier. C’est un engagement de tous les jours.

Communication

Pouvez-vous partager les outils de communication que vous avez mis en place pour vous développer ?

J’ai opté pour les annonces, les réseaux sociaux, le journal local, la publicité par flyers, les petit-déjeuners d’entreprises, le mailing postal, les campagnes SMS, l’inscription sur annuaires spécialisés.

J’ai également bénéficié de conseils d’une professionnelle en communication, plus récemment.

Avez-vous déjà des retombées suite à leur mise en place ?

Les retombées sont plutôt positives, notamment via les petit-déjeuners d’entreprises, les annonces et les annuaires. Les réseaux sociaux offrent davantage de visibilité, mais à ce jour, ne sont pas concluants en termes d’apport commercial.

Les conseils en communication sont très importants et permettent d’y voir plus clair, de manière générale. Ils m’ont aidés et m’aident encore à développer mon activité.

Le reste est négatif, en ce qui me concerne.

Engagements

Êtes-vous engagé dans le mouvement associatif ? (bénévole, membre, adhérent, donateur)

Je suis adhérent à un réseau local de chefs d’entreprises. L’association organise des rencontres régulières, ce qui est très enrichissant sur le plan professionnel.

Envisagez-vous à court, moyen ou long terme de vous investir davantage, auprès d’associations à visée d’intérêt général, par exemple ?

Il est vrai que le temps me manque, comme c’est le cas pour beaucoup malheureusement. Néanmoins, j’ai été donateur. J’ai davantage de difficultés aujourd’hui à accorder ma confiance.

Je profite justement de cette question pour insister sur le fait que les efforts de transparence, quant à l’utilisation des dons doivent être poursuivis, afin d’inciter davantage le public à soutenir les causes.

Que pensez-vous des partenariats entreprises-associations ?

Ce peut être une bonne initiative.

Et la dernière…

Comment voyez-vous la suite ?

J’espère que le travail fourni au jour le jour pour mes clients continuera de les satisfaire et d’en attirer de nouveaux!

 

Découvrir JLB Services

Publicités

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s