Ma vie de créatrice d’entreprise #1 : le parcours du combattant !


VIE_ENTREPRENEUR

Bonjour à tous, comment allez-vous en ce début de journée ensoleillée ? En ce qui me concerne, ce soleil me ravie et me met de bonne humeur!

Je prends quelques minutes ce matin pour vous parler d’un sujet qui me semble primordial d’aborder encore et encore. En effet, on a beau nous le dire, nous le redire, j’ai pu constater encore récemment que nombre de créateurs ne prennent pas le temps de passer par une phase d’étude de marché, au risque parfois de se retrouver bien dépourvus une fois l’activité démarrée.

J’ai assisté mardi à une réunion d’information à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine et marne, au sujet des changements induits par le nouveau statut de micro-entrepreneur, venant remplacer celui d’auto-entrepreneur (voir le reportage réalisé à ce sujet lors de la réunion, par une chaine d’information locale).

Cette réunion était très instructive, surtout quand on ne sait plus où donner de la tête avec toutes les choses auxquelles il faut impérativement penser et que les méandres administratifs, juridiques et comptables ne sont pas notre tasse de thé! Comme c’est mon cas ;)

Mais il faut bien en passer par là, c’est aussi ça, être entrepreneur.

Je vous invite donc à vous rapprocher des CCI dont vous dépendez (en fonction de votre lieu de résidence) afin de connaître les prochaines dates de réunion. Elles sont gratuites, alors profitez-en!

J’en viens maintenant au sujet de l’étude de marché. L’une des entrepreneurs présents à cette réunion a partagé sa colère au sujet d’une nouvelle récemment apprise, qui perturbe le bon démarrage de son activité.

Cette entrepreneure s’est lancée dans le service à la personne et plus particulièrement dans le transport de personnes, notamment pour aller faire des courses, aller à la poste etc. Son activité a débuté au mois de février dernier. Début mars, elle recevait un courrier lui signifiant que son activité était considérée comme illégale. Vous parlez d’un contre-temps! Néanmoins, elle ne s’est pas étendue plus longuement sur les mesures dans lesquelles cette activité est illégale.

Plus tard au cours de la réunion, elle exprimait à nouveau son mécontentement au sujet du choix de la nature de son activité. Elle avait été orientée vers la catégorie des professions libérales. Or, il semblait selon la chargée d’information création qui animait la réunion, que son activité relevait plutôt des prestations de service…

Pour une entrepreneure qui vient de se lancer, ce sont deux mésaventures qui pèsent sur le moral et sur l’engouement pour son projet. Cela remet également beaucoup de choses en question.

Bien que très dommageable, ces mésaventures auraient néanmoins pu être évitées.

C’est là qu’interviennent d’une part, l’étude de marché et un montage bien ficelé du projet d’entreprise d’autre part.

En effet, ces deux étapes préalables au lancement ne doivent pas être négligées et prises très au sérieux. Elles sont déterminantes pour la suite. Car que faites-vous une fois lancé, lorsque vous apprenez que votre activité est illégale?

L’étude de marché, en plus d’étudier vos futurs clients et vos concurrents, comporte une phase d’étude de l’environnement. Il ne s’agit pas là uniquement d’évaluer en amont l’impact écologique de votre activité. Bien que cela en fasse partie, c’est un point toujours (et de plus en plus) intéressant à considérer (voir à ce sujet un article sur l’opportunité que représente la responsabilité sociale des organisations).

L’environnement correspond à la situation globale dans laquelle va évoluer l’entreprise. Il se constitue des composantes suivantes, qu’il s’agit d’adapter à la nature de votre activité afin de l’étudier de manière précise :

  • démographique : étude des évolutions concernant la population, la répartition géographique, par âge, par sexe.
  • technologique : état actuel et évolutions futures des technologies utilisées ; apparition des nouvelles technologies ; impact sur les produits et les processus de production.
  • juridique : ensemble des lois et des réglementations édictées par l’Etat et diverses institutions venant réglementer les activités.
  • socioculturelle : habitudes sociales, religieuses, linguistiques, valeurs morales partagées par l’ensemble des personnes appartenant à une région, un pays, un ensemble de pays, un groupe.
  • économique : système de production et d’échange, niveau de développement, évolution des prix, fiscalité, taux de change…
  • social : situation de l’emploi, climat social, répartition des revenus…
  • écologique : lutte contre la pollution, protection de l’environnement
  • international : réglementation communautaire
  • politique : interventionisme de l’Etat, aides aux entreprises

Une bonne maîtrise de l’environnement est essentielle pour l’entreprise car chacune de ses composantes peut être à la fois source :

  • de contraintes à respecter : par exemple, une technologie dominante à laquelle l’entreprise doit obligatoirement recourir pour son produit, une réglementation légale, etc.
  • d’opportunité à saisir : par exemple, le développement d’une nouvelle technologie (biotechnologie), une réglementation légale (autorisation de la publicité comparative, par exemple).

Enfin, lorsque vous montez votre projet, lors de la phase de création, il faut être curieux, aller à la pêche aux informations. Plus vous serez informé, entouré aussi, mieux vous serez armé face aux éventuels obstacles qui se présenteront.

Ne minimisez pas l’importance à accorder à ces étapes. Vous vous apprêtez à devenir chef d’entreprise, même si vous souhaitez rester seul(e) dans son exercice.

Si vous souhaitez que l’on vous prenne au sérieux (clients, fournisseurs, partenaires, établissements bancaires, institutions, etc), commencez par considérer les choses sérieusement pour vous même, dès l’idée du projet.

Je vous invite vivement à consulter le site de l’APCE qui regorge d’informations, d’adresses et de témoignages. Une aide précieuse qui me sert beaucoup!

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée aux airs printaniers :)

Et vous, avez-vous connu de telles mésaventures? Ou au contraire, aviez-vous bien ficelé votre projet en amont? Si tel est le cas, combien de temps cela vous a t-il pris? Vous êtes-vous fait accompagner? 
Publicités

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s