Le facteur qualité en communication


En communication, notre mission est d’analyser et d’exploiter l’univers d’une entreprise, d’un produit afin de la/le promouvoir auprès d’une cible donnée, de la meilleures façon possible. Pas si simple, surtout quand la-dite entreprise ou le-dit produit ne tient, en réalité, qu’à moitié ses promesses.

Cet univers doit aujourd’hui -car ça n’a pas toujours été le cas- refléter de mannière sincère et cohérente ce qu’est le produit et ce qu’il apporte concrètement au consommateur.

Prenons la campagne d’affichage en cours de Meetic. J’adore. Simple et explicite.

La cible sait pourquoi elle ira sur Meetic: parce que c’est là qu’elle a le plus de chance de rencontrer son âme-soeur. Et derrière, en backstage, le service client se veut optimal. On ne fait pas des promesses qu’on n’est pas en mesure de tenir. Pas quand on engage une campagne d’une si grande envergure.

Il y a aussi des marques, des enseignes, qui peut-être n’ont pas l’ambition d’en être. Ces « marques » qui se contentent de faire ce qu’elles savent faire, pour le plaisir de le faire, et au passage de glaner les quelques euros nécesaires à la pérennité de ce plaisir. Ces marques qui nous promettent un goût d’ailleurs et qui nous emmènent bien plus loin.

Je veux vous parler d’un restaurant, qui d’extérieur ne paye absolument pas de mine. Un endroit dans Paris (je n’en connaîs pas beaucoup, je ne suis pas d’ici…) qui, de la station Parmentier, vous emmène au bout du monde en une bouchée. La promesse? Destination le Monde.

Prenez un restaurant chinois, ils sont rare à vous donner un autre goût que celui de la friture, bien qu’ils vous aient promis un aller simple pour l’Asie.

Je vous parle donc de ces marques, qui ne promettent pas grand chose en apparence, parce qu’elles n’en n’ont pas les moyens. Mais qui, si elles ont réussi à vous séduire, vous ont rendu au centuple la confiance que vous leur avez accordé.

Et c’est dans ce rapport gagnant-gagnant que le consommateur veut se trouver. Il n’a que faire des grandes parades. Oui, bien sûr ça fonctionne. Meetic est le leader des sites de rencontre. Mais le facteur qualité en communication vaut tous les grands messages. Il ne faut pas oublier que la communication aide à vendre. Elle ne définit pas l’entreprise/le produit, elle la/le sublime.

Et ça fonctionne aussi question fidélisation: une entreprise aura beau avoir une carte super-top-design, si le produit ne plaît pas, le consommateur ne revient pas. Moralité? La communication peut faire beaucoup, mais elle ne fait pas tout. Avant de vouloir communiquer il faut s’assurer que ce sur quoi on veut communiquer, vaut la peine d’être dit et diffusé.

Oui, toute entreprise doit séduire et vendre pour exister. Mais pour séduire elle a deux armes à sa disposition: la qualité de son offre et les beaux discours. Je suis partisane d’une communication vraie et utile. Celle où le bénéfice consommateur est bien là où on l’attend.

Il ne m’aura fallut qu’une bouchée pour faire le tour de l’amérique latine samedi soir. Et même si ce resto mériterait qu’on parle de lui en grand, parce que derrière il se passe vraiment quelque chose, je me suis contentée d’en parler à tous mes proches. De les inciter à y aller. De partir, eux aussi en voyage.

Et dans une ère de la recommandation, où l’on ne se fie plus, justement, à ces grands et beaux discours des marques, qu’y a t-il de plus précieux et de plus efficace, que le conseil d’un ami qui vous veut du bien?

Publicités

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s