Je tweet, tu tweets, il tweet…nous tweetons?


J’ai lu, fin de semaine dernière, un article très intéressant sur le blog de Grégory Pouy, sur l’enseignement du digital dans les études supérieures. Ceux qui suivent mes tribulations sur la page FB du blog ont déjà pu le lire, pour les autres, je vous invite à le lire ici pour mieux comprendre la suite.

Etant étudiante en école de communication, je me suis tout de suite sentie très concernée par cet article, d’autant que ma culture web – même si elle n’est pas nulle – en est encore à ses balbutiements. Je passe des heeeeures sur les blogs et les sites de communicants et marketeurs professionnels afin de me tenir à jour des dernières actus. Je suis abonnée à je ne sais combien de pages sur Facebook, et reçois chaque jour plus ou moins cinq newsletters communication/marketing sur ma boîte mail.

Je fais ce que je peux afin d’approfondir ma culture du digital. Mais en pratique ?

Nous sommes en janvier, je termine les cours le 16 mars et entre en stage le 19. Ma spécialisation « Projet web » n’a débuté que mardi dernier. J’étais passionnée. Mais je resterai affamée malgré tout. Ce module de quatre ou peut-être cinq séances de trois heures, ne va me montrer qu’un aperçu minimim des possibilités du web. Je suis sensée pouvoir assumer une fonction chef de projet web à la fin de l’année grâce à cela. Oui, je connaîtrai les bases. Mais comment conseiller au mieux un client et optimiser sa présence web sans aucune mise en pratique, même fictive, préalable?

On attend de nous à la sortie de l’école que nous ayons déjà trois à  cinq ans d’expérience, et que nous soyons en mesure de mettre en place des stratégies web. Depuis que je suis tombée amoureuse de la communication, j’ai lu des dizaines de bouquins afin de me rassasier. Mais le tournant du web, outch. Il n’est pas facile à prendre.

Tout ça pour dire, que bon nombre d’étudiants prend chaque jour du retard, d’autant s’ils n’ont pas la curiosité de se former par eux-mêmes. Nous sommes nombreux à connaître et (peut-être) utiliser Facebook, Twitter, Viadeo et les autres, n’empêche que peu d’entre nous en connaissent vraiment l’utilité et les subtilités qui en font des atouts indéniables pour nos stratégies.

Il va falloir s’accrocher  et ne pas en attendre trop des écoles sup. Accrochons-nous à nos claviers, à nos bouquins, à nos rencontres avec les professionnels, et tentons d’en savoir plus afin de ne pas nous laisser dépasser. Il n’est pas encore trop tard pour prendre le train en marche, mais dépêchons-nous. L’avenir sera web, ou ne sera pas ? Affaire à suivre…

Publicités

2 réflexions sur “Je tweet, tu tweets, il tweet…nous tweetons?

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s