Jeunes diplômés: enfin de l’espoir (?)


Je viens tout juste de lire un article sur CBNews qui (me) redonne de l’espoir aux nombreux étudiants qui, à l’écoute des prédictions de reprise de croissance, désespèrent de trouver un job à la fin de leurs études.

En plein boulot, je m’excuse par avance, mais je préfère vous faire un banal copié-collé de l’article.

« Avec un investissement de 12 Mds€ par an en France générant quelque 107 959 emplois de communicants d’entreprises, le poids économique de la communication corporate, n’est plus à démontrer. C’est en tout cas ce qu’espère Communication & Entreprise (exUjjef) à travers les résultats de son dernier baromètre sectoriel réalisé avec la société d’études Occurrence.

Sur la totalité des effectifs employés par la filière, deux gros tiers (77189) sont intégrés dans des structures (annonceurs, collectivité, administration, agences) et 30 770 sont des indépendants. Quant à l’investissement qu’elle génère, 10 Mds€ sont consacrés à la communication externe et 2 Mds€ à l’interne. Du côté des bonnes nouvelles, le secteur embauche avec une prévision de hausse de 6 % des effectifs sur l’année, malgré une baisse attendue des investissements envisagée par 57 % des acteurs interrogés pour l’année à venir. « On voit bien que l’humain prime sur les investissements et que la communication corporate est devenue une véritable filière », résume Boris Eloy, président de Communication & Entreprise.

Parmi les autres enseignement de l’étude, on apprend aussi que l’événementiel constitue le principal outil du secteur, puisqu’il représente 22 % des investissements transversaux (interne-externe), devant le print (14,5 %) et le digital (12%). Mieux, elle capte 42 % des budgets en com interne, toujours devant le print ex-aequo avec le digital (24%). Une prédominance du média live sur les autres qui peut s’expliquer par le développement de l’oralité dans la communication et la nécessité de garder le contact physique entre les publics pour compenser la dématérialisation croissante des supports classiques de communication.« 

Sur ce, on garde espoir, dans un an ou deux, qui sait, on atteindra peut-être une prévision de hausse des effectifs de 12%!!

Bon après-midi!

Publicités

Une réflexion sur “Jeunes diplômés: enfin de l’espoir (?)

  1. Entre ce que disent les journaux et la réalité, il y a un gouffre !
    Comme tu le dis si bien, ils nous rassurent. Hélas, il est encore plus facile de se faire embaucher en stage plutôt qu’en CDI. Autour de moi, rares sont ceux qui ont décroché le CDI, St Graal du communicant…
    Et personnellement monter à Paris a été mon dernier recours pour trouver un boulot qui me plait. Le jeune est mal considéré en France, on a un réel problème avec ça ! Et puis les offres que je vois sont adressées à des BAC+4/5 sortis d’école de commerce qui ont au moins 1 à 2 ans d’expérience… La chance d’obtenir une expérience significative et professionnalisante est trop rare… Il faut s’accrocher aux stages à répétition… Et pour ceux qui n’ont pas fait d’étude, il est impossible de monter (pour l’instant). J’espère que l’apprentissage en entreprise accompagné par des seniors se mettra en place.
    En attendant, l’espoir fait vivre !

    J'aime

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s