Les frenchy, So british (?)


Savez-vous comment s’appelle le petit encart d’un journal/magazine dans lequel on peut trouver toutes les informations relatives au média en question (noms et coordonnées du directeur de publication, du ou des rédac’ chef(s), des journalistes, collaborateurs etc.) ?

Il s’agit de l’ours. Oui, mais pourquoi l’ours me direz vous? Et bien je vais vous le dire, ou plutôt je vais vous répéter ce que ma prof de relations publiques m’a appris cet après-midi.

Il s’agirait apparament d’un anglicisme du mot ours qui signifie nôtre. En effet, lorsque cet encart à été « imposé«  il était question pour la publication de parler d’elle, et les directeurs de publication disaient que c’était « leur encart », d’où le nôtre. Et par déformation linguistique, les français se le seraient approprier, intégrant à la langue française un mot tout à fait insignifiant dans ce contexte si dit dénué d’une petite explication.

Une autre version est plausible, que j’ai trouvé sur le site de Dircomleblog. « D‘après le ministère français de la culture, au 19ème siècle, l’OURS était le surnom donné au patron d’une imprimerie. Ce dernier, juridiquement responsable de ce qu’il publiait, était tenu de mentionner son nom et son adresse sur livres et journaux.« 

Alors si quelqu’un à le fin mot de l’histoire, qu’il n’hésite pas à nous en faire part.

A demain pour un nouveau mot du jour!

Publicités

Commenter l'article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s